Mots-clefs

, , ,

ODR1Particularités :

Nom du jeu : L’Oracle Des Reflets
Auteur : Celia Melesville
Illustrateur : Celia Melesville
Editeur : Auto-édité
Date de première publication : 2015
Type de production : Non limitée, une édition numérotée et signée est disponible
Disponibilité : Bonne
Prix indicatif : 40 Euros environ, frais de port France inclus pour la version standard
ISBN : 9782955466407
Langue : Français et Anglais

Tradition : Unique et originale, propre à l’auteure
Thèmes : Exploration de l’inconscient, nature
Niveau requis : Débutant
Conseillé aux : Amateurs de dessin fin au crayon et de tâches, amoureux du noir et blanc et du sépia, épris de faune et de flore, âmes en quête de développement personnel
Nombre de Cartes : 57
Taille des Cartes : 11,8 cm X 6,7 cm

Les cartes :

L’Étincelle De Vie, La Femme, L’Homme, L’Amour Pur, L’Ermite, La Montagne, La Peur, Le Choix, Le Phénix, Le Cerf, La Danse, L’Armure, Le Refuge, La Chouette, La Dualité, La Chute, L’Orée De La Forêt, La Sérénité, Le Message, L’Allumette, La Transformation, La Justice, Le Bol De Riz, La Barque, Le Cheval, L’Abeille, La Manipulation, L’Ancre, Le Mandala, Le Lâcher-Prise, L’Ombre, L’Argent, La Santé, Le Secret, Le Printemps, L’Été, L’Automne, L’Hiver, Le Ralentissement, Le Renard, La Famille, Le Conflit, La Communauté, Le Mensonge, L’Infertilité, Le Cadeau, Le Conditionnement, La Dispersion, La Rupture, Le Chameau, La Foudre, L’Exclusion, La Construction, L’Entraide, Les Limites, L’Escalier, Le Lotus.

Description des cartes :

Pour créer son oracle (présenté avec succès en projet sur la plate-forme de Crowdfunding Kickstarter en 2015), Celia Melesville s’est inspirée des formes s’esquissant à la surface de ses feuilles de dessin après trempage dans du brou de noix et séchage. Son imagination, son intuition et son talent ont donné naissance à de sublimes illustrations composées uniquement au crayon noir sur fond blanc tâché, donc. Ces imprégnations présentent une teinte qui n’est pas sans rappeler, quelque part et selon moi, le charme du sépia dans l’univers de la photographie. Les cartes représentent aussi bien des concepts concrets que des idées plus abstraites (par exemple, l’argent ou l’ombre) à l’aide d’animaux, de végétaux, de paysages, d’instants saisis, d’objets ou encore de personnages mis en scène. Certaines cartes font parfois écho à des lames du Tarot ou du Lenormand. Pour autant, beaucoup d’entre-elles abordent des sujets plutôt inédits ou peu courants, que ce soit par l’approche qu’il en est fait ou leur représentation graphique. Le trait est fin, précis et souligne parfaitement moult détails tout en parvenant à laisser au jeu une ambiance épurée fort agréable à contempler. Les images sont bordées de noir légèrement marbré sur le dessus et plus largement encore sur le dessous. Celles-ci ont été auparavant incrustées dans un cadre tantôt blanc, tantôt assorti à la couleur bronze des capsules contenant, dans une police noire, la numérotation en chiffres arabes des lames (en haut de carte) et l’intitulé en français et en anglais (en bas de carte). Le dos des lames est quasi réversible avec ses deux élégants poissons pris dans un tourbillon d’eau en son centre et des étoiles à chaque coin reliées entre elles par de frêles lignes qui s’estompent jusqu’à disparaître ici ou là, le tout toujours sur ce fameux fond noir subtilement marbré. Le carton est fin, souple, mais d’excellente qualité et présente une tranche dorée qui met parfaitement en valeur le jeu malgré les inconvénients habituels propres à ce type d’ornement (en général, blanchiment et usure prématurée du bord des cartes si usage intensif ou indélicat). Le fini du vernis est mat. Les cartes glissent peu mais se mélangent assez bien et présentent l’avantage d’avoir la taille de celles d’un jeu de tarots standard. La boîte de rangement, à l’image du dos de carte et s’ouvrant en deux, est du plus bel effet avec ses jolies dorures. Elle est extrêmement solide et pratique grâce à son ruban de satin noir fourni dans le but de sortir le jeu sans peine. Voici un bel objet dont il faudra toutefois prendre soin lors de la manipulation,  ceci par prudence et afin de préserver son éclat le plus longtemps possible.

Description du livret :

Un livret bilingue (français/anglais) d’une douzaine de pages pour chaque langue (présentée chacune dans un sens)  et imprimé en noir et blanc complète le jeu. Un rappel de la technique employée pour l’illustration est d’abord effectué par la créatrice, puis l’auteure prodigue quelques conseils de base pour procéder au tirage, au mélange des cartes et à la formulation de la question. Deux tirages sont proposés, celui en trois cartes (avec trois variantes pour la signification attribuée aux positions) et celui du « Reflet, de l’Ombre et de l’Armure », spécialement conçu pour le jeu. Chaque carte est ensuite introduite à l’aide de quelques mots-clés non exhaustifs sur lesquels on peut choisir de s’appuyer ou non. Le livret s’achève avec les remerciements de l’artiste envers ses soutiens.

Quelques unes de mes représentations préférées :

ODR2La Montagne, La Peur, La Chouette, L’Orée De la Forêt,
L’Allumette, La Transformation, Le Bol de Riz, L’Abeille.

ODR3Le Printemps, L’Été, L’Automne, L’Hiver,
Le Ralentissement, Le Renard, La Dispersion, L’Escalier.

La boîte de rangement, le dos des lames et le livret : 

ODR4 L’interview :

ODR5***7**5
***6**4
2**1**3

1- Comment te décrirais-tu ? (La Peur) : « C’est vers moi que l’on aime à venir dans les moments de doute. Je sais très bien accueillir la peur et l’apprivoiser. »

2- Quelles sont tes limites, tes faiblesses ? (Le Conditionnement) : « Je ne donne le meilleur de moi-même que dans un cadre spécifique. A toi d’accepter mes conditions et mes limites. »

3- Quels sont tes forces, ton potentiel ? (La Construction) : « Tu pourras te reposer sur moi car mes bases sont solides. J’ai mille idées pour te réparer ».

4- Dans quel domaine m’aideras-tu au mieux ? (Le Message) : « Je suis doué pour délivrer le bon message au bon moment, compte sur moi pour n’en louper aucun d’important ».

5- Qu’as-tu à m’offrir ? (L’Infertilité) : « Par l’image de cette couronne d’épines rompue, je te fais la promesse de t’aider à briser quelques cercles vicieux et stériles »

6- Comment dois-je t’approcher ? (L’Été) : « Comme si j’étais un ami auquel tu te confierais autour d’un bon feu, par une nuit d’été. Dans la joie et la gratitude pour ce moment partagé. »

7- Quelle sera notre relation ? (Le Printemps) : « Florissante. »

Conclusion : Jeu à privilégier quand le besoin d’un grand soutien se fait sentir.

Mon avis :

Les + : La beauté et la qualité du jeu, l’univers intime et singulier, l’ambiance délicate, la justesse de ton, les brèves suggestions d’interprétation (au lieu de significations imposées) qui permettent à l’intuition de chacun de s’exprimer librement sans pour autant perdre tout repère.

Les – : Le blanchiment du bord des cartes à l’usage (c’est l’effet tranche dorée, très joli, mais cela a hélas tendance à fragiliser le carton à son endroit, je l’ai constaté sur pas mal de jeux présentant ce type d’ornement), quelques petites coquilles passées au travers des mailles du filet dans le texte du livret. Je me permets de signaler ces deux éléments par simple souci d’objectivité mais cela ne gâche en rien mon plaisir à user et abuser de cet oracle. Je l’adore tel qu’il est !

C’est l’oracle que j’espérais depuis toujours ! J’ai eu le coup de foudre dès lors que j’ai vu le quatuor d’illustrations mettant en scène un arbre pour chaque saison. Ce jeu a une âme, une authenticité certaine, qui le démarque de beaucoup d’autres et le fait directement entrer dans la cour des grands. Pour moi, la connexion fut immédiate et la résonance si intense que je ne peux que le compter parmi mes oracles préférés. D’ailleurs, malgré son tout jeune âge et son entrée relativement récente au sein de ma collection (il n’a que 6 mois pour rappel ! ), il me semble bien que c’est celui dont je me suis servi, me sers et me servirai encore le plus, à ce jour… Ca veut tout dire en ce qui me concerne. Il me touche au plus profond de moi-même et je ne me lasse pas de son aura enchanteresse. Sans tomber dans la naïveté ou la complaisance, il est incroyablement doux et juste à la fois au travers des messages qu’il me transmet, tout en étant un régal de songe merveilleux pour mes yeux mordus, je l’avoue, de son esthétisme exquis. J’ai trouvé là un chouette compagnon de route et ne peux qu’inviter tout un chacun à partager sa précieuse sagesse. Avec lui, le rituel du tirage se mue en un voyage troublant au coeur de mon paysage intérieur, duquel je ressors grandie chaque fois un peu plus. Il m’aide à garder un esprit humble et une vision claire des choses sans jamais m’offenser ou me brusquer.

On le trouve par ici…

Publicités