Mots-clefs

, , ,

*****

Un challenge original imaginé par Ethony sous le nom de 31 Days of Tarot, traduit en français et adapté en 31 Jours Au Pays Du Tarot par Claire de la Lune.

*****

Jour 31 :

« Le bilan. »

Je me suis décidée à participer à ce challenge bien après les autres participants et je l’ai relevé en même temps que celui du LenorMai. Si j’ai apprécié les interactions engendrées par ce dernier, il est vrai que pour ce défi Tarot, l’exercice a davantage pris des allures de mise au point sur ma pratique personnelle qu’été source d’échanges, puisque je me suis retrouvée seule en selle et que pour pouvoir maintenir le cap et faire d’une pierre deux coups, je me suis abstenue de lire ou écouter ce qu’avaient à dire mes amis tarophiles sur ce sujet. Je pense aller jeter un oeil / tendre une oreille aux réponses des autres participants dans les jours à venir, maintenant que j’ai rendu ma copie et libéré du temps pour ça. C’est toujours un plaisir et très enrichissant pour moi de confronter ma vision et ma pratique du Tarot à celles d’autres passionnés.

Sur un plan personnel donc, ce challenge m’aura permis de mieux cerner mon comportement et mes attentes en tant que praticienne. J’ai pris le temps de réfléchir au comment et au pourquoi / pour quoi de chaque élément qui est venu constituer ma routine au fur et à mesure des années et des expériences, grâce aux questions posées. Celles-ci m’ont parfois, je l’avoue, un peu et momentanément embêtée, parce-qu’il a fallu que j’aille chercher loin en moi et que je m’expose peut-être un peu plus que je n’en ai l’habitude. Ou encore, il m’aura fallu remuer le passé à une heure où mon seul désir est d’avancer. Aujourd’hui, mes motivations, mes objectifs, mes envies, ce que j’aime, ce que j’apprécie moins, ce qui attise ma curiosité même si je ne m’y adonne pas, ce qui me fait peur ou ce que je rejette viscéralement autour du Tarot est on ne peut plus limpide dans ma tête et a trouvé au moins une explication. C’est là que je réalise à quel point il n’y a pas de bonne ou mauvaise façon de pratiquer un quelconque travail avec le Tarot. Il n’y a que des personnes avec une histoire, une sensibilité et des priorités différentes, et tout autant de chemins. Il n’appartient à personne de décider à votre place ce qui vous convient en la matière. Et ça ne vaut pas que pour le Tarot, tant qu’on y est, mais pour tout.

Le défi 31 Jours de Tarot est donc lui aussi bouclé et je tiens, là aussi, à remercier tous ceux qui de près ou de loin, chacun à sa façon, l’ont nourri.

Publicités