Mots-clefs

, , , , , , ,

*****

Un challenge original imaginé par Kelly (The Truth In Story) sous le nom de LenorMarch, traduit en français et adapté en LenorMai par Siùloir Aisling.

*****

Jour 21 :

« Femme et Lys : Quelle signification ont ces deux cartes pour vous ? Puis répondez à la question «Que signifie pour vous le Féminin Sacré/Divin et comment entre-t-il ou non dans l’équilibre de votre vie quotidienne ?» »

La Femme évoque en premier lieu le FÉMININ. Elle peut représenter la consultante si c’est une femme, mais aussi une femme qui entrera d’une façon ou d’une autre dans l’ existence du consultant, ou bien une femme importante déjà présente dans la vie de celui-ci (conjointe, mère, soeur, amie…). Personnellement, je n’associe pas le genre féminin aux énergies dites « de type Yin » car je trouve cela bien trop réducteur. J’utiliserais plutôt La Lune pour cela. Cette carte me sert donc uniquement à identifier une personne de sexe féminin, quelle qu’elle soit.

Le Lys est une carte qui m’inspirait assez peu jusqu’ici, la contempler ne m’évoquait pas grand chose, instinctivement parlant. Avant de me renseigner un peu, j’y associais seulement l’idée de pureté et de sacré (le lys étant la fleur des rois à la noble lignée, de droit divin). C’est aussi et surtout la carte qui symbolise la MATURITÉ et ce qui a atteint son plein potentiel. Elle sera donc à mettre en lien avec l’expérience et la sagesse des anciens. Elle représentera très bien les personnes aux attentions honorables, les caractères posés, les conseillers et les gens qui prennent le temps de la réflexion. Cette carte reflètera une attitude plutôt confiante et sereine, calme. Elle invite aussi au respect et à l’admiration.

LJ21La Femme et Le Lys – Jeu Lenormand Cartamundi.

Le Féminin Sacré a pris toute sa place dans ma vie à un moment donné de mon existence où j’en avais sans doute besoin. M’interroger sur et célébrer la femme en moi m’a apporté beaucoup, cela a contribué indubitablement à restaurer un certain équilibre qui me faisait défaut et à soigner des parties blessées de mon âme. Cependant, je vois les choses un peu différemment aujourd’hui et je ne souhaite plus axer ma spiritualité autour de mon seul genre. Bien sûr, certains mystères resteront à jamais ceux du sexe auquel j’appartiens, mais rien ne dit qu’ils se présenteront tous à moi, ni que je les vivrais comme on pourrait s’y attendre, et je ne souhaite pas me réduire à cela. Je veux étreindre le sacré en et autour de moi, sous tous ses aspects. Je suis un peu lassée aussi de certaines approches un peu trop réductrices, exclusives, emplies de clichés, de raccourcis faciles et de postulats forts discutables que l’on peut retrouver parfois dans cette voie aux multiples branches. Comme pour à peu près tout, il ne faut retenir que ce qui résonne avec l’être unique que l’on est, s’approprier les choses, tout en restant libre de passer son chemin.

Publicités