Mots-clefs

, , , , , , ,

*****

Un challenge original imaginé par Kelly (The Truth In Story) sous le nom de LenorMarch, traduit en français et adapté en LenorMai par Siùloir Aisling.

*****

Jour 17 :

« Montagne et Chemins : Quelle signification ont ces deux cartes pour vous ? Puis répondez à la question «J’aime cette combinaison de cartes car au pied d’un obstacle, elle nous invite à prendre une décision, doit-on continuer ou faire demi-tour. Avez-vous déjà atteint un moment avec un jeu ou un système où vous avez soit fait le choix de continuer pour découvrir que vous l’adorez ou décidé de laisser tomber car il n’était pas pour vous ?» »

La Montagne représente chez moi l’OBSTACLE. Elle est en lien avec les difficultés rencontrées, les épreuves perturbatrices, les bâtons mis volontairement dans les roues par un tiers, ou encore de simples défis à relever. En fonction des cartes qui l’accompagneront, parfois on pourra la contourner, parfois on ne pourra rien faire d’autre que d’attendre des conditions plus favorables pour passer, d’autres fois encore la montagne est définitivement infranchissable et il faudra peut-être renoncer, tenter une ascension d’un autre type (revoir ses projets). Lorsqu’on arrive au sommet de la montagne, on est plutôt dans la persévérance, le dépassement de soi et la récompense qui s’en vient avec le sentiment d’avoir été jusqu’au bout. C’est pourquoi cette carte m’évoque aussi le courage, en tout cas, elle invite à en faire preuve lorsqu’elle apparaît.

Les Chemins symbolisent d’abord à mes yeux le CHOIX. En cela, il sera question d’une décision à prendre ou de problèmes liés au contraire à l’indécision, de comparer deux options qui s’offrent à soi, d’hésitation, d’envisager une alternative (plan B). Par rapport à l’avancée et au cheminement, il pourra être question de prendre un raccourci ou à l’inverse de faire tout un détour (on se promène), mais  aussi d’une voie qui se dégage ou d’une solution qui apparaît devant soi pour atteindre son objectif ou résoudre un quelconque souci. Lorsque l’on arrive à un carrefour, les routes se divisent. Il pourra alors s’agir de dispersion, de moments de doutes (on est divisé dans son opinion), voire d’une séparation.

LJ17La Montagne et Les Chemins – Wildy Len’.

J’ai connu des moments de grande solitude avec certains systèmes, tels que le le TDM et le Tarot de Thoth, le premier par rapport à son arcane mineur non illustré et le second à cause de l’orgie de symboles issus de traditions occultes et religieuses variées. Dans les deux cas, mes difficultés provenaient d’un manque de documentation, je n’avais pas de matériel auquel me référer, je n’avais pas lu suffisamment sur certains sujets et mes connaissances personnelles étaient limitées. Je me suis par contre très vite adaptée au système RWS, grâce au génie de ses illustrations qu’il me semble plus facile de faire parler et d’articuler entre-elles, tels des chapitres qui constitueraient une histoire.

J’ai donc dans un premier temps naturellement avancé sur la voie qui me semblait la plus accueillante, sans oublier pour autant les autres sentiers. Je les ai simplement mis de côté dans un coin de ma tête, sans avoir l’intention d’y renoncer définitivement. Il faut savoir se donner le temps d’être prêt pour certaines choses et se décider à y revenir, répondre à l’appel, quand l’heure semble venue, tranquillement, sans se forcer. C’est ce que j’ai fait avec le TDM après avoir découvert les travaux de J.C. Flornoy. C’est l’oeuvre de ce maître cartier qui m’a donné envie d’y revenir et m’a permis de mieux comprendre les subtilités et les particularités de ce système. J’avance tout doucement avec mais sûrement. Quant au Tarot de Thoth, j’ai fait en sorte d’acquérir de quoi creuser un peu la question et je me le garde bien au chaud pour plus tard. Rien ne presse.

Publicités