Mots-clefs

,

Tout d’abord, JOYEUSE JOURNEE MONDIALE DU TAROT 😀 ! Maintenant que cela est fait, revenons à notre sujet ;).

Vous voulez acheter un jeu de tarots et vous pensez avoir trouvé l’objet de vos rêves…Mais êtes-vous sûr qu’il s’agit bien de l’édition que vous convoitez ? Etes-vous certain d’avoir mis la main sur un exemplaire vintage ? Que vous désiriez ajouter une nouvelle pièce à votre collection ou trouver le cadeau tant espéré et épinglé sur la wishlist d’un proche, que vous soyiez un expert en la matière ou non, voici quelques astuces bien précieuses pour y voir plus clair et cliquer sur le bouton acheter sans doutes et sans regrets.

Les informations à obtenir et vérifier :

Ce sont celles qu’un vendeur doit pouvoir mettre à votre disposition. Si elles n’apparaissent nullement dans l’annonce, ou seulement en partie, demandez des précisions au vendeur en le contactant par mail, et gardez une trace de ses réponses (cela peut servir ultérieurement, en cas de litige). Une seule règle à retenir : « Si l’on n’est sûr de rien, on s’abstient ; Au moindre doute, on s’écoute ».

* Le nom du jeu : Il est bien de savoir que vous cherchez un Rider-Waite-Smith, mais encore faut-il savoir lequel parmi l’Original Rider-Waite, le Universal Waite, le Radiant Waite…Car ils ne se ressemblent pas tout à fait.
* L’auteur, l’illustrateur et l’éditeur : Pour restreindre le choix et confirmer la version désirée. Un jeu d’un auteur peut avoir été publié par plusieurs maisons d’édition et/ou avoir été illustré par différents artistes.
* La Langue : Si vous n’êtes pas familier de l’alphabet cyrillique, cela pourrait s’avérer compliqué à l’usage en optant pour une version traduite en langue russe. Autant en avoir le coeur net sur la question.
* L’ISBN : Pour les jeux récents, c’est encore le plus sûr moyen de ne pas se tromper d’édition et de version linguistique.
* L’année de publication (à ne pas confondre avec le copyright) : Très utile quand on cherche un jeu vintage ou une édition particulière. Sachez que si une simple réimpression ne modifie normalement pas le visuel des cartes, une réédition implique des changements (ajout ou suppression de bordures, nouvelle police pour le titrage des lames, nouveau format, autres matériaux et techniques employés, design de la boîte mise au goût du jour, dos de lame alternatif…).
* L’imprimeur et le pays d’impression : Un imprimeur peut avoir des usines d’impression dans plusieurs pays…Et la qualité peut s’en ressentir au niveau du rendu des couleurs, par exemple (machines de marque différente, plus ou moins usées…).
* Le format des cartes en cm : Pour éviter de se retrouver avec une version mini alors que vous souhaitiez une standardisée ou une géante.
* L’aspect des cartes (fini mat ou brillant) : C’est un détail qui peut changer avec une nouvelle édition, autant éviter les mauvaises surprises.
* Le nombre de cartes : Pour s’assurer que le jeu est complet.
* Les défauts éventuels :  Afin de décider si oui ou non vous pourrez vous y faire et si le prix est justifié.
* Le prix demandé, les options, frais et délais de livraison : Les sous et le transport, c’est important…On a vite tendance à s’inquiéter, souvent pour rien, au niveau des délais.
* La possibilité ou non de retourner l’objet et les conditions : Votre roue de secours en cas d’escroquerie avérée ou d’une grossière erreur de votre part.

*****

Savoir discerner une édition vintage d’une édition récente :

Quelques connaissances indispensables pour être capable de dater approximativement un jeu, sans date de publication mentionnée en dehors du copyright :

L’ISBN à 10 chiffres a été inventé en 1952 mais on n’a seulement commencé à l’utiliser qu’en 1972. Il faut préciser que l’ISBN ne concerne à l’origine que les livres, puis, au fil du temps, tout autre document imprimé. Les jeux de tarots ont d’abord été considérés comme des jouets. Il peut ainsi exister des irrégularités et des jeux post 1972 sans ISBN.

Le code-barres sur produits de consommation a fait ses débuts en caisse en 1974.

Les premiers websites (www) sont apparus en 1989.

L’ISBN à 13 chiffres est devenu obligatoire en 2007 pour éviter la saturation.

Les jeux signés US games Inc. datent plus ou moins des 70’s si l’adresse indiquée est 468 Park Avenue Street (New York – NY), des années 80’s s’il s’agit du 38 East 32 Street (New York – NY), et des années 90’s et + pour Stamford (Connecticut – CT).

– Avec l’expérience, j’ai remarqué que les jeux les plus anciens logent souvent dans des boîtes en deux parties et il n’est pas rare que celles-ci indiquent simplement « Tarot Cards », sans préciser le nom du jeu sur la face avant. Aussi, l’imposition du copyright sur chaque lame me semble être un phénomène récent et une façon pour l’éditeur de revendiquer ses droits, peut-être en lien avec la diffusion massive d’images de jeux sur Internet. En cas d’absence de copyright sur les cartes, c’est très bon signe, même si cela ne suffit pas à déterminer l’âge du jeu.

Un jeu sans website mentionné, sans code-barres ET sans ISBN est donc forcément vintage. Par ailleurs, ce n’est pas parce-qu’un jeu n’est plus imprimé aux USA qu’il ne l’est plus en Europe et vice-versa.

*****

Quelques exemples pour vous entraîner :

Un jeu que l’on peut considérer vintage même s’il ne s’agit pas de sa première édition :

AUJETC1
1/ Recto de carte sans copyright,
2/ Verso de carte sans copyright,
3/ Boite sans website, code-barres, ni ISBN apparent,
4/ Première page du livret avec un copyright de 1975 sans date de publication ultérieure.

AUJETC2
1/ La deuxième page du livret montre un ISBN à 10 chiffres seulement et ne montre toujours pas de date de publication ultérieure au copyright de 1975,
2/ Toujours pas de code-barres ou de mention de website au dos de la boîte,
3/ L’étiquette de prix déchirée affiche un symbole Euro et on pourrait légitimement s’interroger. Ici, cela n’est pas significatif car le jeu a pu être stocké longtemps dans une petite boutique ou remise sur le marché de l’occasion après 2000.

AUJETC31/ L’adresse de l’éditeur apparaît enfin. Puisqu’il s’agit d’un jeu US Games Inc. et du 38 East Street à NY, mais qu’il n’y a toujours pas de code-barres, je situe mon exemplaire après 1975 (j’ai eu confirmation sur un forum que l’édition de 75 possède l’adresse Park Avenue) et probablement au début des années 80’s, plus ou moins. A travers cet exemple, on retiendra que l’absence d’une date de publication ultérieure au copyright ne suffit pas à garantir que l’exemplaire date de la même époque que le copyright. Celui-ci est toujours une édition vintage, certes, mais pas la plus ancienne produite par l’éditeur.

Un jeu qui n’est absolument pas vintage :

AUJETC4
1/ Recto de carte sans copyright,
2/ Verso de carte sans copyright,
3/ Boite sans website, code-barres, ni ISBN apparent,
4/ Première page du livret avec un copyright de 1976 sans date de publication ultérieure.

AUJETC5
1/ ISBN à 10 et à 13 chiffres apparents sur la dernière page du livret,
2/ Mention d’un website,
3/ Code-barres visible avec prix en Euros, Tout indique que l’on est en présence d’un jeu beaucoup plus récent que ne le suggéraient les premières apparences. Vérification faite via le net à l’aide de l’ISBN 13, il doit s’agir d’un jeu produit entre fin 2006 et début 2007 (ISBN à 13 chiffres).

Je tiens à attirer l’attention sur le fait que « ce n’est pas parce-que c’est écrit que c’est vrai » : Une annonce peut-être trompeuse, intentionnellement ou non, de même qu’un référencement chez un marchand en ligne peut-être erroné. Il vaut mieux vérifier plutôt trois fois qu’une et prendre du recul. Si ça vous semble « trop beau pour être vrai », c’est probablement que ça l’est, justement. Mais vous pouvez aussi avoir de la chance 😉 !

Un petit bonus pour la route à destination de ceux qui ne connaissent pas encore la page Facebook du blog et qui ont loupé ça !

Je vous souhaite d’excellents achats !

Jeux : Royal Fez Moroccan Tarot / Tarot Oswald Wirth.

Publicités