Étiquettes

,

Parfois, un besoin clair se fait sentir, même si on ne l’explique pas toujours : Il est temps de purifier son jeu d’éventuels résidus énergétiques indésirables en chassant les mauvaises vibrations qui auraient pu se nicher au sein de l’oracle malmené, entre deux cartes. Voici quelques méthodes simples et variées pour faire le ménage qui s’impose alors et dire adieu aux ondes négatives qui perturbent les lectures :

PSJQM

* L’encens : C’est une des manières les plus connues de purifier son jeu de cartes. Efficace et bon marché, cette technique a l’avantage de garder un côté solennel, pour les adeptes de la pratique rituelle, en dépit de sa simplicité. On choisira de préférence un encens connu pour ses propriétés purificatrices et divinatoires tel que la myrrhe, lunaire à souhait, ou l’oliban, plus solaire. Certains préfèreront passer les lames une à une au travers de la fumée, d’autres se contenteront plus volontiers d’un seul passage avec le jeu entier pour un gain de temps certain.

* La fumigation de plantes et bois séchés : Une autre manière de se servir de l’élément air pour nettoyer son oracle. Bouquet de sauge, foin d’odeur, morceau de palo santo ou bois de santal, poudre de genévrier ou de cèdre, camphre…L’ambiance est cette fois davantage sauvage et chamanique. Il est indispensable de bien aérer pendant et après la séance car le volume de fumée qui se dégage est ici plus important que lors de l’utilisation d’un simple encens. Le principal inconvénient de ce moyen ? Les voisins qui peuvent croire à un incendie et appeler les secours…

* Les huiles essentielles : La diffusion atmosphérique d’huiles essentielles est une alternative bienvenue pour les personnes allergiques à la fumée et qui veulent préserver leurs poumons de ses effets nocifs, selon l’usage. L’avantage réside dans le fait que l’on retrouve également sous cette forme des senteurs propres au monde de l’encens et de la fumigation. Mais il existe aussi d’autres senteurs plus fraîches et discrètes (citron, pin sylvestre…) !  Par ailleurs, on fera d’une pierre trois coups en purifiant son tarot, en assainissant l’atmosphère de la maison (éradication des microbes, virus et autres joyeusetés) et en profitant, l’air de rien, des vertus thérapeutiques et bien-être des huiles.

* Le sel : Protégé par un sachet en tissu et placé dans une boîte de rangement en bois, par exemple, tout jeu bénéficiera à reposer sur et / ou à être recouvert d’un lit de sel purificateur pendant un laps de temps défini. Il faudra bien sûr penser à renouveler le sel entre-temps. Evitez le sel raffiné car c’est un sel mort, et préférez de loin du sel rose de l’Himalaya, gris de Guérande ou d’Epsom.

* Pierres et cristaux : Les amateurs de lithothérapie seront ravis de pouvoir conserver leurs arcanes, pour une durée déterminée à l’avance ou de façon systématique, auprès de cristaux choisis pour leurs pouvoirs ré-équilibrants et protecteurs, ainsi que pour leur lien avec le troisième oeil. Un trio de gardiens minéraux sera du plus bel effet. On pourra ainsi glisser un cristal de roche accompagné d’une oeil de tigre et d’une obsidienne, ou encore une améthyste avec une turquoise et un lapis-lazuli, dans le coffret ou le sachet de rangement d’un jeu.

* Le sachet d’herbes ou d’épices : Celui-ci se place également au sein d’une boîte ou d’une pochette où sera conservé quelques temps l’oracle à nettoyer, et contiendra, au choix, des herbes fraîches ou séchées, ou encore des condiments et des épices connus pour leurs vertus purificatrices. Le recours à une gousse d’ail ou à une feuille de laurier est un excellent choix, tout comme celui de l’hysope ou d’un bâton de cannelle.

* Le talisman ou l’amulette : Pentacle, décagone, rune, formule écrite, sceau, trèfle…Il n’y a que l’embarras du choix, culturellement et ésotériquement parlant. Il suffit de dessiner sur un bout de papier un symbole précis qui bannira les mauvaises énergies ou encore d’utiliser un petit objet – préparé rituellement en ce sens ou auquel on attribue naturellement ce pouvoir – et de le stocker avec le jeu pendant un moment.

* Le sachet magique : C’est un mélange de plusieurs techniques précédemment citées. On regroupe plusieurs ingrédients purificateurs dans un seul et même sachet. A placer de préférence au coeur de sa tarothèque car c’est un concentré très puissant qui pourra donc diffuser très largement.

* Le Reiki : Les initiés pourront employer avec bonheur cette technique énergétique de purification et d’harmonisation sur toute leur collection de cartes. Séances de groupe ou individuelles possibles.

* Le bol chantant : S’il est possible de purifier un lieu ou une personne par le son afin qu’il retrouve une certaine harmonie, il doit donc également en être de même avec un jeu.

* La remise en ordre de son jeu : Ceci est une des techniques de purification les plus accessibles et une étape clé pour nombre de cartomanciens entre deux consultations, presque de l’ordre de la procédure inviolable. Il suffit de ranger les arcanes dans un ordre précis, selon ses préférences mais toujours le même, pour dissiper les énergies indésirables consécutives à une lecture particulièrement éprouvante.

* Le souffle : Autre méthode ultra accessible, souffler sur son jeu permet de balayer mentalement toute énergie douteuse. La portée symbolique de l’acte est encore plus notable après avoir mangé de l’ail ou croqué dans une branche de cèleri (ce dernier est de plus recommandé pour la voyance) ;).

Parmi les techniques de purification à éviter, citons la lustration (même partielle) et le passage au-dessus d’une flamme de bougie : L’eau et le feu nuiraient à l’état de votre jeu en altérant le carton et cela peut être, dans le dernier cas, très dangereux si celui-ci venait à s’enflammer (vous vous brûleriez très certainement et risqueriez de mettre le feu à votre demeure en étant surpris et en lâchant prise).

Et vous, quelle est votre méthode favorite ?

Jeu : Tarot De Marseille – Pierre Madenié.

Publicités