Mots-clefs

L’envie de créer mon propre tarot et celle d’écrire au sujet des arcanes naquirent en moi dès lors que ce blog vit le jour. Je me souviens, lorsque j’ai esquissé le squelette de mes catégories, d’avoir laissé une niche inoccupée pour d’éventuelles créations visuelles et textes à venir. Parce-que ce ne devait pas être le moment, j’ai mis cela de côté plusieurs mois durant, le temps que l’Arcane Sans Nom m’initie à ses mystères, quand bien même je ne lui avais rien demandé. Il y a des rendez-vous pris parfois à l’insu de son plein gré et qu’on ne peut éviter. Ce morceau, dans mon existence, était l’un de ceux-là, incontestablement. « Veuillez m’excuser, c’est l’heure que je meurs mais je reviendrai »…Il faut croire que l’instant propice est arrivé car, enfin, je me suis lancée !

Côté plume, tout était clair dans ma vision, les idées ont germé comme des graines. Puis j’ai trouvé l’élan qui me manquait et j’ai commencé à écrire. L’arcane majeur sera mon garde-fou pour ce recueil de contes que je rêve initiatiques. Démarré au quart de tour, ce projet-ci s’est retrouvé à attendre en double file mais devrait reprendre la route d’ici peu.

Côté tableaux, ce fut une tout autre histoire. J’ai commis quelque infidélité, préférant m’inspirer d’un autre oracle en vogue dont j’ai jugé la symbolique plus facile à courtiser. J’ai rangé les pinceaux après quelques essais mort-nés et j’ai dégaîné mes précieux filtres d’amour à la place, trouvant au sein de Terre-Mère de quoi composer quelque chose de plus inspiré. J’en suis à mi-parcours dans ma capture d’âmes.

Voilà, Cher Lecteur ! A présent, tu en sais un peu (mais pas trop) sur mes projets en cours. Tant que rien n’est achevé, je ne compte pas en partager davantage ici. Mais compte sur moi pour te sonner les cloches deci-delà et te rappeler à mon bon souvenir en temps voulu.

Publicités